Shibari à L’Atelier

Qu’est-ce que le shibari ?

Le shibari est une pratique de bondage érotique avec des cordes qui remonte au début du XXè siècle. Elle s’est développée dans le milieu BDSM au Japon à partir des années 1950.

Il n’y a aucune origine martiale à cette pratique, contrairement à beaucoup d’idées reçues. Au Japon, le shibari n’est pas considéré comme un art. Sa pratique est encore tabou et ce genre de scènes se déroulent la plupart du temps en privé ou dans des lieux dédiés au SM.

Le terme « shibari» correspond à l’adjectif « attaché » en japonais dans son sens général,  même s’il est couramment utilisé dans les pays occidentaux pour définir cette pratique de bondage avec des cordes selon des techniques et usages japonais. 

 

Nawa Naka Kai Paris 2019 (Naka Akira & Tyka – Pic : Tako)

Mesures sanitaires de réouverture

Des mesures sont à respecter pour la reprise de la vie de notre lieu.

Evénements réguliers

Cours, pratiques libres, trainings encadrés…
avec nos encadrants réguliers.
Informations, plannings et billetteries.

Evénements ponctuels

Workshops, sessions publiques, conférences…
avec différents intervenants de niveau internationnal.
Informations, plannings et billetteries.

Enseignant·e·s – Staffs de l’Atelier Simonet

Docvale

Je suis un kinbakushi ( attacheur ) français basé à L’Atelier Simonet que j’ai ouvert en septembre 2018. Naka Akira m’a fait l’honneur de m’autoriser à enseigner officiellement son style en 2019.

J’ai commencé à m’intéresser aux cordes en 2007 pour élargir mes pratiques BDSM. Le début de ma pratique du shibari coïncide avec ma rencontre avec Tyka en 2011. Mes premières influences ont été les styles de Kinoko Hajime et de Wildties.

Mon envie d’enseigner est apparue rapidement puisque j’ai commencé à le faire en 2012 dans le cadre de cours à Paris avec Wildties, mais aussi  à travers l’Europe avec Tyka. C’est à la même époque que j’ai commencé à performer et que j’ai créé RopeSession.

En avançant dans ma pratique, j’ai compris que l’aspect psychologique prenait une place de plus en plus importante dans mes cordes et c’est à ce moment précis (Sept 2013) que j’ai découvert le semenawa de Naka Akira qui répondait à toutes mes attentes BDSM. J’ai décidé de m’y vouer entièrement et suis alors devenu un des tous premiers attacheurs à pratiquer ce style. 
Tyka et moi sommes alors partis au Japon en mars 2016 afin de rencontrer Naka Akira et de confronter notre travail à son opinion.

C’est à ce moment là et sur recommandation de Naka Akira que j’ai commencé à développer mon propre style de cordes.

Pour synthétiser ma vision du kinbaku je mettrais en avant les enjeux et désirs suivants : «Revisiter les racines du kinbaku, approfondir toujours plus la dimension intime et émotionnelle, tout en intégrant ou développant des techniques plus contemporaines en matière de sécurité et d’anatomie.»

Aujourd’hui mon kinbaku est en constante évolution mais toujours centré sur ma volonté de mieux percevoir et comprendre l’autre.

Enseigner est pour moi un moyen privilégié de partager ma passion, et de transmettre les valeurs du kinbaku. Et si en plus je peux voir mes élèves faire des cordes de plus en plus belles… c’est super !

Pour en savoir plus sur mon kinbaku : mon style

Tyka

Attacheuse, modèle et enseignante basée à Paris.

J’ai découvert  le kinbaku en 2007 en regardant un documentaire sur Yakimura Haruki et le monde des cordes s’est ouvert à moi. J’ai commencé à pratiquer le kinbaku avec Docvale en 2011. Depuis, Docvale et moi sommes devenus partenaires de vie et avançons ensemble dans notre chemin du kinbaku.

Mon envie d’attacher est apparue en 2015 et j’ai alors commencé à pratiquer comme attacheuse dans la continuité du style de Docvale. C’est alors tout naturellement que j’ai commencé à enseigner des cours de niveau débutant et débutant-avancé.

Lorsque j’enseigne je veille à ce que les personnes attachées tout comme les attacheur·se·s apprennent sur eux et sur la pratique. Mon recul sur mon expérience en tant que personne attachée me permet de partager mes éxpériences afin qu’elles puissent servir à d’autres.

Aujourd’hui j’enseigne principalement à l’Atelier Simonet, mais interviens aussi dans plusieurs communautés françaises.

Bänana

Attacheuse, modèle et enseignante basée à Paris.

Pendant une dizaine d’années j’avais la drôle d’habitude d’attacher mes partenaires avec tout ce qui me passait sous la main. J’ai commencé à prendre des cours de shibari en septembre 2017 avec des professeurs de styles différents, notamment avec May Dosem dont j’ai suivi plusieurs workshops. J’ai vite compris que ce qui m’animerait dans les cordes serait pareil que dans la vie : ce qui est brut, sans filtre et sans triche.

Comédienne et metteuse en scène, j’ai toujours été fascinée par l’expression des émotions et le shibari m’en a ouvert d’autres voies d’explorations.

Je suis l’enseignement de Docvale depuis novembre 2018, période à laquelle nous avons aussi commencé à faire des cordes ensemble. Cela a tout de suite été une évidence que son approche du kinbaku correspondait à ce que je voulais apprendre et vivre. Voulant mettre l’aspect BDSM et relationnel au centre de ma pratique des cordes, j’ai décidé de me consacrer à ce style autant dans mon apprentissage d’attacheuse qu’en explorant ma relation de cordes avec Docvale. J’ai  l’impression d’être tout juste au seuil d’une multitude de recherches autour de la communication et de l’esthétique et c’est assez excitant.

Aujourd’hui, je pense qu’il est important d’acquérir des bases techniques solides afin de les mettre au service de la relation à l’autre qui est le centre du kinbaku. C’est ce que je prends plaisir à enseigner et transmettre aux élèves.

Je donne des cours privés à Paris et enseigne à l’Atelier Simonet (cours débutant et débutant-avancé).

Règlement Shibari de l'Atelier

Des règles sont à respecter pour participer à nos événements cordes.

Acheter des cordes pour le shibari

 

Voir notre partenaire RopeSession

ou sur place pendant les horaires d’ouverture